La poule de Barbezieux

Originaire de Charente, dans la région de Barbezieux, la Barbezieux est une race fière, imposante, aux attitudes prétentieuses mais aux formes harmonieuses. C'est une race qui a failli disparaître en raison de la difficulté et de la lenteur de son élevage.  Il faut sélectionner les animaux les plus grands à oreillons blancs. Sa chair est excellente.
Elle est la plus grande de toutes les races françaises . Sa chair est d'une  grande finesse. - poule : 3,5 kg - coq : 4,5 kg.

Dans sa Physiologie du Goût, Brillât-Savarin, rendant compte d'un dîner de grand style, écrit : « On servit entre autres choses un énorme coq vierge de Barbezieux truffé à tout rompre. »
Henri Voitellier, éminent aviculteur a écrit à son sujet dans une œuvre parue en 1931 ( intitulée Toute la Basse Cour ) : « La plus grande, la plus forte de toutes les races françaises, on pourrait même dire de toutes les races occidentales. Tout, dans la Barbezieux a de l'ampleur : la crête, les barbillons, les pattes ; on le croirait l'intermédiaire entre la poule et le dindon ; c'est le géant de l'espèce galline. »

Le coq de Barbezieux est un de ceux qui se prêtent le mieux au chaponnage, l'opération étant plus facile à pratiquer sur lui à cause de son ampleur que sur les sujets de petite taille. Le coq a l'allure fière, une belle prestance et marque une certaine prédilection pour les poses recherchées et les nobles attitudes : il semble avoir conscience de sa grandeur et de sa force qui lui confèrent la majesté.

Quant à elle, la poule de Barbezieux est de tempérament rustique et bonne pondeuse de gros œufs blancs et atteint 160œufs environ de 73 à 83 grammes.
Par contre, elle est médiocre couveuse et médiocre éleveuse.
Il n'y a qu'une variété de Barbezieux au plumage entièrement noir, avec reflets verts chez le coq.
Une des caractéristiques de la race est l'oreillon strictement blanc, sans filet ni sablé rouge.
L'œil n'est pas noir mais brun jaunâtre, paraissant noir à distance.
Les tarses sont gris ardoisé. La queue ne doit pas être relevée en queue d'écureuil.

Le Poulet de race Barbezieux a connu un bel essor au 19ème siècle puis il décline après la deuxième guerre mondiale et disparaît presque pendant 50 ans. Une poignée de passionnés décident de le faire revivre en créant en 1997 l’ASPOULBA, l’association pour la sauvegarde de la poule de Barbezieux.

- Association pour la sauvegarde de la Poule de Barbezieux :
Monsieur MARCHAND : 05 45 78 16 65
- Poule de Barbezieux - Club de France :
Monsieur GREGOIRE : 05 45 78 03 40